Share

Gabon – L’ancien Opposant Bruno Ben Moubamba viré du gouvernement


L’ex-ministre de l’urbanisme et de l’Habitat , Bruno Ben Moubamba

Actualité Gabon – Le ministre de l’habitat Bruno Ben Moubamba a été évincé du gouvernement, par le premier ministre lors d’un communiqué diffusé sur la chaine nationale. le premier ministre reproche à son ancien vice – ministre d’avoir bafoué de nombreuses règles qui régissent les

La nouvelle est tombée jeudi 7 septembre 2017. Au cours d’une allocution télévisée le Premier ministre gabonais Emmanuel Issoze Ngondet , a mis un terme aux fonctions du ministre de l’Habitat, Bruno Ben Moubamba. Cette décision fait suite aux nombreuses sorties tonitruantes de l’ancien ministre qui n’hésitait pas à critiquer l’action gouvernementale, désobéissant ainsi au principe de solidarité gouvernementale. Plusieurs fois rappelé à l’ordre, Bruno Ben Moubamba n’a pourtant pas cessé de s’illustrer dans ces pratiques qui lui étaient pourtant reprochées.

Ainsi, au cours de son communiqué sur la première chaîne de télévision du pays, le premier ministre est revenu , premièrement , sur l’importance de la solidarité au sein du gouvernement . Il a également rappelé le conseil interministériel et le conseil des ministres restaient les seules plateformes utilisables par un ministre qui désirait formuler des critiques contre l’action du gouvernement auquel il appartenait. Puis  , il s’est appesanti sur l’importance du droit de réserve dans l’exercice des fonctions d’un ministre et le respect de la hiérarchie .  

Enfin, il a annoncé l’entrée de Josué Mbadinga Mbadinga dans le gouvernement, au poste de ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat social et du Logement en remplacement de Bruno Ben Moubamba. C’est un ancien énarque, et actuel sénateur de Moabi, qui prend la place du ministre controversé.

Réaction de Bruno Ben Moubamba sur les réseaux sociaux

Après l’annonce de son éviction, l’ancien candidat à la présidentielle d’août 2016, a réagi sur son compte Facebook. À travers une série de publications, il est revenu sur les différends l’opposant au chef de la primature.
« Ce n’est pas le Premier ministre qui m’a viré. C’est moi qui aie décidé de le quitter en brisant une certaine “omerta”, en dénonçant le management extrêmement nul de l’actuel Premier ministre » a-t-il déclaré avant d’ajouter : « un Plan de Relance économique inapplicable, une gestion de la crise de l’éducation invraisemblable, un “Dialogue citoyen et politique” peu crédible, une haine viscérale pour son VPM (vice-premier ministre) quitte à détruire des projets nobles, une décision illégale de priver son ministre d’État de toutes ses prérogatives. » A-t-il écrit .

Celui qui s’était illustré en 2009 à travers une grève de la faim de plusieurs jours s’est félicité de son parcours au sein du gouvernement qui aura duré 11 mois rappelant que c’est «Mains blanches » qu’il quittait ses fonctions .

 L’éviction de Bruno Ben Moubamba a été accueillie avec beaucoup d’amusement par l’opinion nationale gabonaise. Sur les réseaux sociaux, l’homme politique de la Nyanga a été la cible de nombreuses railleries. Bon nombre n’avait pas pas digéré le choix de l’ancien secrétaire de l’UPG (parti de l’emblématique opposant feu Pierre Mamboundou ) de rejoindre l’équipe d’Ali Bongo , après une réélection particulièrement contestée .

D’ailleurs , le climat politique gabonais ne s’est pas amélioré depuis . En Août dernier , Jean Ping , avait lancé un appel à la désobéissance civile . Depuis de nombreuses manifestations de l’opposition ont été réprimées à coups de gaz lacrymogène et de nombreux opposants se sont vus sous le coup d’interdictions de quitter le territoire nationale pour des raisons toujours assez floues.


Leave a Comment