Share

Congo-Brazzaville : une jeune femme de 19 ans crée sa start-up agroalimentaire


Rachel kombela
Rachel Kombela – fondatrice de Richel Food (GROUPECOFINA)

Congo Société – Depuis quelques années, la République du Congo espère une autosuffisance alimentaire. Elle s’est promis développer les industries agricoles afin de nourrir la population convenablement. Au travers d’organisation de lauréat, ils dénichent des talents. C’est le cas de la jeune fille de 19 ans qui a crée en 2016 son entreprise d’agroalimentaire afin de faciliter la tache aux femmes de ménages en cuisine. En transformant les produits locaux, elle leur permet de mieux les conserver.

Rachel Kombela gère cette startup de 12 agents pour un chiffre d’affaire mensuel de 5 millions de Francs CFA. Malgré cela, la société a encore besoin de soutien financiers et davantage de partenaires.


Rachel Kombela révolutionne l’agroalimentaire dans son pays

A Brazzaville, une jeune fille au nom de Rachel Kombela âgée de 19 ans seulement s’attaque à l’industrie agroalimentaire. En tête d’une entreprise qui veut innover dans ce domaine, la jeune fille transforme les produits locaux dans le but d’approvisionner la population en denrées alimentaires.

En 2016, lauréate du challenge « startupper » organisé par Total et fondatrice du concept « Richel Food », elle émet le désir d’installer une unité agro-industrielle. Encore étudiante, son objectif était de mettre fin aux pénibilités rencontrées par les femmes de ménages congolaises en leur faisant gagner du temps.

L’idée était d’industrialiser tous les produits agro-alimentaires. Rachel Kombela a décidé de créer une société spécialisée dans la transformation et le conditionnement des aliments locaux tels que le manioc, les cacahouètes, le piment etc. La jeune fille a démarré son entreprise avec seulement un capital de 8 millions de Francs Cfa reçus par quelques partenaires dont Total Congo.

Bien que la start-up ait besoin d’accompagnement financier et matériel, la structure emploie plus de 10 agents pour un chiffre d’affaires mensuel de 5 millions de Francs Cfa. « Richel Food » se commercialise dans des emballages alimentaires, sont disponibles dans les supermarchés peuvent être conservés pendant plusieurs mois.


Le Congo vise une autosuffisance alimentaire d’ici 2025

Le Congo possède un climat et une hydrographie favorable à l’agriculture, plus de 10 millions de terres arables. Malheureusement, près de 40% de ménages ont difficilement accès aux 2400 calories par jour qui est l’apport minimum alimentaire d’après la FAO. Le Congo a pour objectif à l’horizon 2025, une autosuffisance alimentaire en développant son industrie agroalimentaire.

Dans le pays, les principaux acteurs sont les petits exploitants, des structures avec des petits moyens financiers qui réduisent la productivité. Ces petits producteurs souhaitent l’implantation de diverses industries de transformation, ils ne sont semblerait-il pas aidés par l’Etat qui préfèrent importer les matières premières.

Dans le principal bassin de production agricole, plus précisément dans le département de Pool règne une grande insécurité. De plus, le pays fait face à l’application de lourde fiscalité qui ralentit les activités des sociétés agricoles dont la startup de Rachel Kombela. « Richel Food » ambitionne non seulement d’industrialiser les produits Congolais mais également ceux du continent entier. Elle a donc besoin d’être soutenue financièrement et matériellement afin de développer sa structure. Ses produits sont pour le moment de la purée de piment, de la pâte d’arachide, de la farine de manioc, des feuilles de manioc pilées (encore appelées Saka-Saka).


1 Comment on this Post

  1. Rachel KOMBELA un exemple d’une jeunesse congolaise qui se prend en main par la culture entrepreneuriale, car le développement économique et social d’une nation passe par la diversification de l’économie.

    Focus V242 sur Rachel KOMBELA : https://youtu.be/ipoyeew4IMw

    Répondre

Leave a Comment