Share

Gabon – BGD : Roger Owono Mba limogé, Steeve Legnongo le remplace


Roger Owono Mba
Roger Owono Mba // DR http://groupebgfibank.com

Gabon (Africapostnews) – Roger Owono Mba, l’administrateur directeur général (ADG) de la Banque gabonaise de développement (BGD) a été limogé. A la tête de cette banque publique en grande difficulté depuis plusieurs années, il n’aura pas réussi à redresser l’établissement.

Steeve Legnongo remplace Roger Owono Mba à la tête de la Banque gabonaise de développement.  L’établissement, en proie à des difficultés, avait été placé sous administration provisoire depuis 4 mois par la Commission bancaire d’Afrique centrale (COBAC) par sa décision COBAC D-2017/096 avec la désignation d’un administrateur intérimaire.

Dans les motifs de la décision relative à la mise sous administration provisoire on pouvait lire que le régulateur « a constaté que la persistance des infractions et le non-respect des recommandations ainsi que des injonctions de commission bancaire résultent de la paralysie de l’organe délibérant de la BGD et sont imputables à l’incapacité des membres du conseil d’administration, à obtenir des actionnaires la réalisation des mesures attendues pour la recapitalisation de la BGD ».

En outre, la COBAC rappellait que le 10 novembre 2015, elle avait demandé aux dirigeants de la BGD de lui présenter un plan de restructuration pour sauver l’entreprise. Cependant, le plan de sauvetage qui lui a été adressé, examiné le 9 mars 2016, était « incohérent et irréaliste ». En réponse, la COBAC a enjoint les dirigeants de la BGD de lui présenter un plan de restructuration « crédible » au plus tard le 31 mai 2016.

Des indicateurs toujours dans le rouge

Malgré le sursis accordé par le COBAC, les dirigeants de la BGD n’ont pas présenté le plan de restructuration crédible attendu, déplorent les membres de la COBAC. Il a fallu une nouvelle injonction de la COBAC datée du 16 septembre 2016 pour que les dirigeants de la BGD concèdent à la présentation d’un nouveau plan de restructuration le 28 novembre 2016. Ce plan s’articulait principalement en 3 points :

  • La réorientation de la vision stratégique de la BGD ;
  • Le rétablissement de l’équilibre financier d’ici 2020 ;
  • La réduction des charges d’exploitation.

La BGD connait des problèmes de liquidité et possède un important stock de créances douteuses ou litigieuses. Avec Poste Bank et la Banque gabonaise de l’habitat (BHG), la BGD est l’une des trois banque publique du pays.

La BGD est capitalisée à hauteur de 25 milliards FCFA. Actionnaire majoritaire, l’Etat gabonais détient 69% du capital devant l’AFD qui en possède 11%.


Leave a Comment