Share

Kenya : à un mois des nouvelles présidentielles, le président veut modifier la loi électorale


Uhuru Kenyatta et Raila Odinga
Uhuru Kenyatta et Raila Odinga // DR theconversation.com

Kenya News – À un peu moins d’un mois des nouvelles élections présidentielles, le parti au pouvoir désire modifier la loi électorale, provoquant l’indignation de l’opposition.

Après l’annulation du scrutin du 08 août 2017 par la Cour suprême kenyane qui jugeait l’élection non conforme aux principes de la Constitution en terme de vérifiabilité et de transparence, une nouvelle élection a été fixée au 26 octobre prochain.

Cependant, à l’approche du scrutin, le parti au pouvoir souhaite apporter des modifications à la loi électorale. Parmi les amendements, une disposition prévoit que les résultats recueillis manuellement primeront sur ceux recueillis électroniquement. Une autre stipule que le président de la Commission pourra être remplacé par son vice-président en cas d’absence.

Le principal leader de l’opposition, Raila Odinga, a appelé les citoyens à manifester pacifiquement afin de s’opposer à ce qu’il considère comme une attaque contre la démocratie et la Constitution. Il encourage donc la population à « résister à la tentative de ramener le Kenya à l’époque de la dictature du parti unique ».

Ces amendements sont proposés tandis que le parti au pouvoir et l’opposition sont dans une phase de discussion visant à assurer la bonne tenue des élections, dans un cadre conforme aux principes de la Constitution mais aussi tenant compte des revendications de chacune des parties.


Leave a Comment