Share

Gabon : des droits de douanes encore plus onéreux


Le port d'Owendo
Le port d’Owendo, principale porte d’entrée du Gabon.

Actu Gabon (Africpostnews) – Dans une note datée du 5 octobre 2017, le directeur général des douanes informe d’une réévaluation de sous-positions tarifaires. Ces nouveaux tarifs concernent entre autres des denrées alimentaires et des véhicules.

Dans sa note d’information, le DG des douanes présente l’augmentation des sous-positions tarifaires comme une directive du ministre de l’Économie, de la Prospective et de la Programmation du Développement Durable. La mesure intervient dans le but d’aligner les taux du Gabon à ceux en vigueur dans la CEMAC.

Pour la plupart des typologies de produits concernées, les tarifications sont doublées. Pour d’autres, l’addition est plus salée, surtout celles qui avaient un taux de 0%, c’est le cas par exemple du thon, du poisson salé, du lait, du blé, de l’huile et des préparations pour enfants à base de lait. Les importateurs de véhicules aussi feront la moue, les taux passent de 5% à 30%.

On imagine assez facilement que ces hausses de tarifs auront des répercussions directement sur le panier de la ménagère. Cette nouvelle ne sera pas bien accueillie au vu de la crise que le pays traverse.


Leave a Comment