Share

Gabon : Jean Ping au Gros-Bouquet pour visiter les « prisonniers politiques ». Les dirigeants pénitentiaires s’absentent.


L'opposant gabonais Jean Ping
L’opposant gabonais Jean Ping – Crédit photo : libération.fr

Gabon (Africapostnews) – Le leader de l’opposition gabonaise, Jean Ping, s’est rendu à la prison centrale de Libreville pour rencontrer ses partisans dont certains sont détenus depuis plusieurs mois. Malgré plusieurs autorisations individuelles en bonne et due forme, l’opposant n’a pas pu accéder aux détenus.

Jean Ping a effectué le déplacement du quartier Gros-Bouquet pour échanger avec l’ancien député Bertrand Zibi Abéghé, l’ancien ministre Frédéric Massavala et certains de ses partisans comme Landry Amiang Washington et Hervé Mombo Kinga. Ce déplacement à la prison centrale de Libreville était le premier du genre depuis le l’élection controversée d’Ali Bongo Ondimba en aout 2016.

Malgré plusieurs autorisations délivrées par le premier juge d’instruction de la Cour d’appel de Libreville, l’opposant n’a finalement pas pu voir les détenus. L’absence de plusieurs responsables pénitentiaires lui a été opposée comme argument pour justifier ce refus. Cet argument n’a cependant pas convaincu certains de ses proches qui y voient une tentative d’obstruction.

Par cette visite avortée, Jean Ping voulait voir de lui-même les conditions de détentions de ses soutiens, leur état de santé et leur manifester son soutien.


Leave a Comment