Share

Après le retrait d’Odinga, l’Union africaine encourage le Kenya à clore son processus électoral dans le calme


Moussa Faki Mahamat, le Président de la Commission de l’UA © RFI

Kenya (APN) — Dans un communiqué publié le 11 octobre, Moussa Faki prend acte du retrait de la présidentielle de Raila Odinga. Il invite aussi les autorités kenyanes à poursuivre le processus électoral.

C’est dans un communiqué datant du 11 octobre que le président de la Commission de l’Union africaine s’est exprimé sur la situation au Kenya. Il a tout d’abord indiqué suivre l’évolution de la situation et avoir pris acte du retrait de l’opposant principal Raila Odinga de la présidentielle, prévue le 26 octobre.

Toutefois, alors que les partisans de l’opposition mettent pression et veulent le report du scrutin, l’Union africaine ne partage pas cet avis. En effet, Moussa Faki Mahamat « appelle toutes les parties prenantes à exercer leur leadership pendant ce moment déterminant et à mener à bonne fin le processus électoral afin de contribuer à la consolidation de la démocratie et à la préservation de la paix et de la stabilité dans le pays » peut-on lire dans la publication. En outre, il a précisé que l’Union africaine se tient prête à prendre les dispositions nécessaires pour garantir une issue pacifique au processus électoral.

Cette sortie intervient quelques heures après la décision de la Commission électorale de ne pas repousser le scrutin. Elle a confirmé la date du 26 octobre et a convié Raila Odinga à participer. Ce dernier avait obtenu gain de cause lorsque la Cour suprême avait invalidé la réélection de Kenyatta avant de choisir une nouvelle date. Cependant, il s’est retiré parce que ses conditions de participation au second scrutin n’auraient pas été entendues (une refonte de la Commission électorale). Les six autres candidats déchus seront eux, de la partie. La Commission électorale elle, a appelé au calme et au dialogue.


Leave a Comment