Share

Côte d’Ivoire : Ouattara / Soro le point de non-retour atteint ?


Alassane Ouattara et Guillaume Soro
Alassane Ouattara et Guillaume Soro (Reuters)

Politique Côte d’Ivoire (Africapostnews)  – Incarcéré dans la nuit du 9 au 10 octobre 2017, le chef du protocole de Guillaume Kigbafori Soro (GKS), Souleymane Karamaté Koné alias « Soul to Soul », a défrayé la chronique. Il a ainsi écrit une lettre ouverte, dans laquelle, il dénonce son incarcération et subodore qu’à travers lui, le pouvoir actuel, cherche à atteindre Guillaume Soro, président de l’assemblée nationale.

Au regard des derniers évènements, l’année 2017 semble être pour le régime en place une annus horribilis. Empêtré dans une crise économique, devant faire face à des mouvements sociaux sans précédent et à des mutineries. Le cauchemar se poursuit pour Alassane Dramane Ouattara (ADO) et les siens, cette fois sur le terrain politique. Tant il devient, chaque jour évident que le divorce entre ADO et GKS est consommé et que l’affrontement frontal est inévitable.

Lettre ouverte

Le lendemain de son interpellation, Souleymane Koné a fait publier sur le site internet de Guillaume Soro, une lettre dans laquelle, il accuse le président de la République de vouloir s’en prendre à Guillaume Soro à travers sa personne. Il parle de son engagement pour ADO et de ce qu’il a sacrifié pour ce combat politique.
Il revient également sur la provenance des armes qui ont été retrouvé dans sa résidence. D’après, Soul to Soul, ces armes ont été entreposées, lors de la crise postélectorale et que cette cache d’arme, était connue de tous, car sa résidence était un repli logistique pour les forces pro-Ouattara. Ainsi, pour lui, tout ce qui se passe actuellement, est une chasse aux sorcières initiée pour empêcher Guillaume Soro de se présenter à l’élection présidentielle de 2020.

 

Mutinerie et sentiment de trahison

 

Les armes retrouvées chez Soul to Soul ont permis aux mutins de faire face au gouvernement. Gouvernement, qui avait essayé de réduire ce mouvement de contestation par la force. Sans la découverte de cet arsenal, le gouvernement ivoirien n’aurait pas eu à négocier avec les mutins et à leur verser les primes astronomiques qu’ils réclamaient.
Certains, autour du président Ouattara ont très vite suspecté Guillaume Soro de vouloir déstabiliser le pouvoir.

 

Affrontement frontal inévitable

 

L’origine de la brouille entre ces deux alliés, serait la révision constitutionnelle de 2015. Deuxième personnage de l’État et dauphin constitutionnel du président, le président de l’assemblée a dégringolé à la quatrième place au rang protocolaire. La montée en puissance, d’Amadou Gon Coulibaly (AGC), Premier ministre et probable successeur du président Ouattara n’a fait que fragiliser encore plus les relations entre le président Ouattara et Guillaume Soro. Ce qui était, jusque-là que des suppositions, a été révélé au public lorsque plusieurs cadres proches de Guillaume Soro ont été débarqué des postes qu’ils occupaient dans l’administration ou dans les sociétés publiques. Une tentative de destitution contre GKS a même été tenté par certains caciques du parti au pouvoir. Tentative de destitution tuée dans l’œuf par les députés du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

 

Médiation d’Obasanjo

 

Souhaitant apaiser la situation, Alassane Ouattara s’est ouvert à Olusegun Obasanjo (ancien président nigérian) de ses relations exécrables avec Guillaume Soro et lui a demandé de jouer les médiateurs.
L’ex-chef de l’État nigérian a donc tenté de convaincre le président du Parlement ivoirien, de participer au 3e congrès du Rassemblement Des Républicains (RDR), et de se réconcilier avec Ouattara. Sans succès. Il poursuit néanmoins ses efforts.

Au regard des derniers évènements, les jours à venir seront riches en rebondissements. Il est maintenant quasiment acté que Guillaume Soro va officialiser sa rupture avec Alassane Ouattara. Sa démission du RDR et son rapprochement avec Henri Konan Bédié (HKB), ancien chef de l’État et président du PDCI ne sont plus qu’une question de temps.

-SW


Leave a Comment