Share

Gabon : Bolloré obtient la gestion du parc à conteneurs du nouveau port d’Olam


Vincent Bolloré
Vincent Bolloré // DR black-feelings.com

Gabon (Africapostnews) – Le président gabonais Ali Bongo a inauguré le 14 décembre le nouveau port d’Owendo. Cette infrastructure portuaire construite par le groupe singapourien Olam en lien avec l’Etat gabonais et Africa finance corporation (AFC) aura son parc à conteneurs géré par le groupe français Bolloré.

Comme certains confrères l’annonçaient, le groupe Bolloré qui contestait la mise en service d’une nouvelle infrastructure portuaire dans le domaine maritime d’Owendo, est parvenue à un accord avec l’Etat gabonais et la société Olam.

Filiale du groupe Bolloré, la société de terminaux des conteneurs du Gabon (STCG) va assurer la gestion du parc à conteneurs du nouveau port pour une durée qui n’a pas été communiquée. STCG bénéficiait déjà d’une concession de 20 ans de l’ancien port d’Owendo et s’estimait lésée dans ses droits exclusifs par la mise en service d’un port concurrent, plus moderne et plus opérationnel que le sien. La mise en service de ce port en juin 2017, l’avait d’ailleurs obligé à réduire de 30% ses tarifs pour demeurer compétitive.

Si le parc à conteneurs du nouveau port est confié à la gestion de STCG, les autres activités sur le port seront opérées par GSEZ Ports joint-venture entre Olam international Ltd, l’Etat gabonais et Africa finance corporation (AFC). Il s’agit notamment des marchandises conventionnelles, du vrac solide et liquide et des services logistiques.

Le groupe Bolloré s’est imposé comme un acteur incontournable du secteur portuaire sur la façade atlantique africaine où il opère plusieurs ports souvent en situation de monopole.


4 Comments on this Post

  1. Avoir le monopole, se faire du pognon c’est bien… les temps changent changer aussi votre facon de faire le business penser à la perennité en modernisant vos installations et en ameliorant les conditions de travail de vos salariés peut etre que l’etat gabonais ne se sentirait pas obligé d’avaoir recours à d’autres partenaires

    Répondre
  2. le colonialisme jusqu’à l’os

    Répondre
  3. Bolloré comme un vieux chien jaune qui ne lâche pas l’os pourri qu’il ronge….écœurant !

    Répondre
  4. Jean Noël Dibady

    C’est dingue cette manière d’attribuer l’exploitation du Terminal à Conteneurs du Port Olam GESZ à STCG/Bolloré. c’est quoi le projet en réalité? Réduction des tarifs portuaires comme tout le monde le proclame? Que nenni! On parle d’une réduction de l’ordre de 30 à 40% sur certaines catégories de marchandises. Les quels, Et que représentent les tarifs portuaires sur le coût sorti d’Owendo de ces produits. Pas plus de 5% au mieux ou au pire 9 à 10%. Que fait on sur les marges commerciales des grossistes et/ou des importateurs? Qu’en est il du camionnage des marchandises entre le port d’Owendo et les centres de consommation? Qu’en est il du Système de facturation: à la tonne par catégorie ou à la boîte? Ce n’est pas Bolloré qui apportera une réponse positive donc un vrai traitement de la vie chère au Gabon. Tous les portuaires le savent et après avoir eu la tête de certains responsables au Port, Bolloré tout à sa « victoire » jubile et ne pourra faire aucune concession. Son objectif? Faire tout pour favoriser le nouveau port en Eaux Profondes de Kribi (Cameroun) et marginaliser Owendo. C’est faute de combattants et après un reddition en ras campagne que la victoire lui a été donnée. Pourquoi veut on que ce groupe fasse les efforts indispensables à une vraie modernisation du Port d’Owendo? Suis écœuré!

    Répondre

Leave a Comment