Share

Nigéria : 74 cas de « monkeypox », variole du singe, suspectés dans 11 états


© Voaafrique

Santé Nigéria – Le ministre de la Santé, Isaac Adewole, a annoncé une hausse du nombre de cas de monkeypox suspectés, dans plusieurs états. 

Mercredi 18 octobre, le ministre de la Santé nigérian a révélé que le gouvernement suspectait non plus 33 mais 74 cas de monkeypox. En outre, la maladie se serait également étendue à 11 états sur les 36 que comptent le Nigéria.

L’orthopoxvirose simienne, ou variole du singe, aussi appelée monkeypox, est une maladie rare découverte en 1958 chez le singe. En 1970, le premier cas humain apparaît en République démocratique du Congo. Etant un virus zoonose, il n’existe pas de transmission interhumaine. La maladie se transmet donc de l’animal à l’homme par contact direct ou indirect avec des lésions chez l’animal ou par ses sécrétions respiratoires. Le virus est cependant moins sévère que celui de la variole humaine, éradiqué en 1980.

74 cas suspectés, 11 états concernés

Selon le rapport d’Isaac Adewole, les états touchés sont principalement localisés dans le sud du pays. Jusqu’ici, sept états étaient alors concernés. L’épidémie s’étend désormais à onze états. Face au Council on developments, le ministre de la Santé a déclaré que « Nous avons confirmés 3 cas dans l’Etat de Bayelsa et 12 des cas suspectés se sont révélés négatifs. Quatre cas suspectés à Lagos sont revenus négatifs. Nous attendons toujours les résultats des autres états. » Il ajoute toutefois, que pour les cas exclus « les laborantins devraient être capable de nous dire exactement de quoi il s’agit. »

Adewole a notamment profité de son rapport pour faire taire certaines rumeurs. En effet, une rumeur fait état de militaires administrant des vaccins dans le but de répandre le virus, depuis l’annonce de l’épidémie. Sur ce point le ministre est clair. « L’armée n’est impliquée dans aucune campagne de vaccination. » « Je me dois d’informer les Nigérians sur la manière dont sont réalisées les campagnes de vaccination. Si l’Etat fédéral en est à l’origine, nous ne travaillons pas sans les états. », a-t-il précisé. Les seules campagnes de vaccinations actuellement réalisées concernent 3 états. L’Etat de Borno, pour le choléra. Tandis que les populations de Kwara et Kogi sont concernés par la fièvre jaune.


  1. […] Telegram […]

Leave a Comment