Share

OMS : « Robert Mugabe, Ambassadeur de bonne volonté, c’est une insulte »


Le président Robert Mugabe lors du « Heroes Day » en 2002. © AP

Politique Zimbabwe – L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient de nommer Robert Mugabe, Président du Zimbabwe, Ambassadeur de bonne volonté. Un acte jugé « insultant » par différentes ONGs de droits de l’homme ainsi que l’opposition zimbabwéenne.

L’opposition zimbabwéenne et les associations des défense des droits de l’homme n’ont pas tardé à réagir. En effet, l’OMS a nommé cette semaine Robert Mugabe comme Ambassadeur de bonne volonté. Il pourra ainsi apporter son aide à l’Organisation dans sa lutte contre les maladies non transmissibles en Afrique. Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a félicité dans son discours le Zimbabwé, « un pays qui place la santé au cœur de sa politique gouvernementale ».

Une nomination qui n’est pas du goût de l’opposition zimbabwéenne et des différentes ONGs internationales. Obert Gutu, porte-parole du MDC, a caractérisé cette nomination de « risible » et pointé l’hypocrisie de la situation. En effet, le président Mugabe et sa famille « vont à Singapour se faire soigné après avoir laissé [les] hôpitaux publics s’effondrer ». Les groupes de défense des droits de l’homme n’ont pas manqué de faire savoir le point de vue. Ian Levine, directeur de Human Rights Watch, s’est exprimé sur Twitter : « nommer Mugabe Ambassadeur de bonne volonté est simplement gênant pour l’OMS et le docteur Tedros ».

Hillel Neuer, directeur exécutif de UN Watch, a également vivement critiqué cette décision la jugeant « inappropriée » compte tenu de la situation du secteur de la santé au Zimbabwé. Selon Reuters, certains diplomates auraient aussi été surpris par cette nomination et affirment « n’avoir pas connaissance du processus de décision ».


Leave a Comment