Share

Les USA posent un ultimatum à la RDC pour des élections présidentielles d’ici fin 2018


Le Président de la RDC, Joseph Kabila (image d’archives)

Politique RDC – Les Etats-Unis posent un ultimatum à la RDC. L’Ambassadrice Nikki Haley a indiqué que la RDC pourrait perdre le soutien des Etats-Unis si elle n’organisait pas d’élections présidentielles d’ici la fin de l’année 2018.

Des élections présidentielles sans cesse repoussées, puisqu’elles auraient déjà dues se tenir en 2016. Les USA font ainsi savoir qu’ils pourraient retirer leur soutien à la RDC si des élections présidentielles ne sont pas organisées avant la fin de l’année prochaine. « A chaque jour qui passe sans élections dans ce pays, une personne meure ».

La commission électorale congolaise a pour sa part affirmé que les élections présidentielles ne pourraient se tenir avant avril 2019. Lambert Mende, porte-parole du Gouvernement à quant à lui indiqué qu’ils espéraient que celles-ci se dérouleraient le plus tôt possible. Mais que cela incombait à la commission électorale de fixer une date. « Ce n’est pas à nous, ni à l’Ambassadrice Haley d’organiser ces élections. Nous refusons de nous plier à ce genre de diktats », a-t-il précisé. La communauté internationale s’est dit prête à fournir un soutien financier considérable pour ces élections. Néanmoins prudents, ils préfèrent attendre un calendrier précis.


Leave a Comment