Share

Bauxite : accord pour la première exploitation minière en Côte d’Ivoire


De la bauxite extraite et transportée dans une exploitation minière | © PME-PMI MAG

Économie Côte d’Ivoire – Le Ministère de l’Industrie et des Mines vient de signer la première convention d’exploitation de bauxite du sous-sol ivoirien. Ce permis, accordé à la société ivoirienne Lagune Exploitation Bongouanou (LEB), nécessitera un investissement de 220 milliards de FCFA.

Dans un communiqué officiel, le Ministère de l’Industrie et des Mines a annoncé la signature d’une convention d’exploitation minière. Cette convention entre le Gouvernement ivoirien et une entreprise locale va permettre l’exploitation de la bauxite. En effet, la société LEB devrait investir près de 220 milliards de FCFA (335 millions d’euros) pour exploiter et transformer la bauxite du gisement de Benene, au Nord-Est du pays. Cette convention d’exploitation s’étendra sur une période de 20 ans.

LEB investira 220 milliards pour la bauxite ivoirienne

Le projet d’exploitation a été défini en trois phases distinctes. Dans un premier temps, LEB procèdera à l’extraction de la bauxite afin d’obtenir un produit semi-fini riche au oxyde d’aluminium, aussi connu sous le nom d’alumine. Elle espère ainsi créer plus de 1200 emplois directs et indirects. Dans un deuxième temps, une usine de production va être créée d’ici 2023. L’objectif étant de transformer sur place la bauxite en alumine. Pour cette phase, la société LEB prévoit l’embauche de 500 nouvelles personnes. Enfin, un dispositif complémentaire permettra de produite une alumine de haute qualité, avec un niveau de pureté supérieur à 99%. Environ 50 personnes supplémentaires devraient être recrutées pour cette dernière phase.Ce que porte le compteur à près de 1800 emplois directs ou indirects créés pour la durée totale du projet.

Compte tenu des investissements nécessaires à réaliser pour la société LEB, cette dernière bénéficiera d’un allègement fiscal compris dans la convention signée. Michel Bictogo, président de la société LEB, se félicite du résultat des négociations. L’ouverture de la mine est prévue pour le premier trimestre 2018. Quant à la production, elle est estimée à 300.000 tonnes par an pendant toute la durée d’exploitation.


Leave a Comment