Share

Egypte: pas de troisième mandat pour Abdel Fatah Al-Sissi


Le Président Al-SissiPolitique Égypte (Africapostnews) – Le président égyptien déclarit dans une interview à CNBC qu’il ne modifierait pas la Constitution et qu’il n’irait pas au-delà des deux mandats autorisés, s’il était réélu aux prochaines élections.

La Constitution égyptienne prévoit une limite de deux mandats de quatre ans pour le président. Abdel Fatah Al-Sissi, candidat à sa succession aux élections de mars (ou avril) 2018, a déclaré sur les antennes de la chaine de télévision CNBC qu’il est pour la conservation de la limite des mandats et qu’il ne compte pas rester président un jour de plus « contre la volonté des Egyptiens ».

Elu en 2014 avec 96,4% des voix, après avoir destitué son prédécesseur Mohamed Morsi, le président Al-Sissi est accusé par ses adversaires et les défenseurs des Droits de l’Homme d’étouffer toute forme d’opposition dans le pays. Son unique adversaire aux présidentielles à ce jour est l’avocat militant des droits de l’Homme Khaled Ali, très populaire pour sa participation à la révolution de 2011.

Si le préident Al-Sissi est réélu et qu’il tient sa promesse, il se démarquera du congolais Sassou Nguesso, et plus largement des records de longévité de certains présidents en Afrique.


Leave a Comment