Share

Zimbabwe : L’aéroport international d’Harare renommé aéroport Robert Mugabe


Zimbabwe (Harare) – Le couple présidentiel a officiellement dévoilé la plaque renommant l’aéroport international de la capitale. Les voyageurs arrivant à Harare atterriront désormais à l’aéroport Robert Mugabe.

C’est pour honorer celui qui s’est battu pour mener la Rhodésie du Sud vers l’indépendance que cet aéroport a été renommé ainsi, a justifié le ministre des transports zimbabwéen.

Robert Mugabe, aujourd’hui 93 ans, prenait la tête de l’ancienne colonie britannique en 1987, après 3 ans au poste de Premier Ministre. Il  occupe depuis la fonction de président de la république, fauteuil qu’il n’entend pas céder de sitôt. S’il est qualifié d' »icône africaine » ou « héros de guerre », il n’en demeure pas moins que Mugabe est un dirigeant très controversé.

Fréquemment qualifié de dictateur, Robert Mugabe est accusé de porter atteinte aux droits de l’homme, à la liberté de la presse et aux libertés fondamentales. Le nouveau nom de l’aéroport n’a d’ailleurs pas plu à l’opposition qui assimile ce changement à une injure. De même, au sein de la population, la nouvelle ne fait pas que des heureux, rapporte un correspondant BBC.

Du côté du principal intéressé l’heure est plutôt aux réjouissances. Robert Mugabe s’est dit honoré et a tenu à remercier le gouvernement, et ceux qui ont pris la décision, pour cette marque d’attention.

Bienvenue à l’aéroport international R. G. Mugabe

Culte de la personnalité et folie des grandeurs ?

Le changement de nom de l’aéroport s’inscrit dans le plan du gouvernement de rendre hommage à la personnalité qu’est Robert Mugabe. Ainsi en août, il annonçait la construction d’une université qui porterait également le nom de l’actuel président. Un bâtiment qui coûtera plus d’un millards de dollars dans un pays en pleine crise économique.

Plus récemment, il décrétait le 21 février, jour de l’anniversaire de Mugabe, jour férié. Une succession de mesures plutôt vues par les détracteurs du régime Mugabe, comme un moyen d’entretenir le culte de la personnalité. Après des rues à son nom, un jour férié en son honneur, il est fort probable que le désormais aéroport Robert Gabriel Mugabe ne soit pas le dernier édifice à porter le nom de l’actuel président.

 


Leave a Comment