Share

La Banque Mondiale récompense 20 start up africaines dans le cadre de XL Africa


© Afrique Expansion

Actualités (Africapostnews) – Lancé en Avril 2017, XL Africa est un programme de la Banque Mondiale qui vise à encourager et à financer des start up d’Afrique sub-saharienne.  Les candidatures étaient ouvertes jusqu’en Juin dernier. A l’issu d’une sélection poussée basée sur le potentiel de chaque entreprise, 20 d’entre elles ont finalement été sélectionnées parmi les 900 entreprises candidates.

15 jours pour convaincre des investisseurs potentiels

Financé par des gouvernements de pays européens tels que la Finlande, la Norvège, la Suède mais aussi par des groupes d’investissements africains, ce programme d’accélération d’économie numérique vise à soutenir 20 entreprises africaines à haut potentiel.  Prévu pour durer 5 mois, il établira un partenariat entre les start up et des experts internationaux qui aideront ces dernières à accroitre leur visibilité régionale et internationale pour ainsi attirer des investisseurs sérieux.  

La sélection des entreprises dans le cadre du programme infoDev du Groupe de la Banque Mondiale s’est faite par un groupe d’experts de la Société financière internationale(SFI), aidé par des partenaires tels que Venture Capital for Africa ainsi que des investisseurs de fonds africains comme Nest Africa et Africa Tech Ventures.« Ce programme a attiré des entreprises à fort potentiel de croissance. Nombre d’entre-elles ont déjà commencé à investir dans des entreprises et ont démontré une forte présence sur le marché » a déclaré Klaus Tilmes, directeur du pôle mondial d’expertise en commerce et compétitivité du groupe de la Banque Mondiale. 

Ainsi, depuis le 6 Novembre et ce jusqu’au 17 Novembre prochain, les start ups sélectionnées se battent afin de réunir des financements compris entre 250 000 et 1,5 millions de dollars de capitaux. Elles sont encadrées par des professionnels qui ont de l’expérience dans le domaine du numérique. Le but étant de présenter un modèle économique d’affaire assez fiable à un public restreint  de sociétés et d’investisseurs potentiels. Opérant dans différents domaines d’activité tels que la santé, les transports, l’éducation, ces entreprises vont participer de façon importante à l’évolution du marché numérique africain.

 


Leave a Comment