Share

Fifi et Patou, un nouveau livre pour enfants dédié à l’apprentissage de langues africaines


Fifi et Patou
Fifi et Patou (C)

Culture Africapostnews – Il est désormais possible d’offrir à des enfants africains des livres avec des personnages qui leur ressemblent avec en prime des textes en différentes langues africaines. En effet, les Editions Jeanette Kibangu en partenariat avec BETO Academy, l’académie des cultures, sciences et langues africaines ont sorti une nouveau livre personnalisable.

Un livre personnalisable pour inclure les enfants de toutes les origines

Le livre « Fifi et Patou » a désormais sa version personnalisable qui permet de choisir une langue africaine parmi la cinquantaine disponible. Bambara, Bulu, Douala, Fang, Lingala, etc. font partis des langues qu’on peut choisir pour encourager les enfants africains à parler leur langue maternelle. En plus du choix de la langue, il est également possible d’adapter le livre pour l’enfant qui le lira en indiquant son nom, âge, sexe et surtout sa carnation de peau dans un monde où les standards de la société ont tendance à occulter les minorités africaines. Avec une page de garde sur laquelle on peut ajouter la photo de l’enfant, Fifi et Patou va réellement jusqu’au bout de la customisation pour que chaque enfant se sente représenté et donc important. Chaque enfant pourra donc s’identifier à des personnages qui lui ressemblent et qui parleront en plus une langue qui lui est familière.

Fifi et Patou, une aventure courageuse qui débute en 2015

L’aventure Fifi et Patou a commencé en 2015 lorsqu’un papa originaire du Congo, Sylvain Kyungu Kabulo a décidé d’apprendre le lingala à sa fille. Le challenge était non négligeable dans un environnement où le français domine à l’extérieur et même à l’intérieur de l’environnement des enfants. Il commence par réunir une partie des fonds nécessaires pour mener à bien son projet grâce au financement participatif. Il est rejoint par Sylvie Lavoie, une canadienne auteure de livres pour enfants qui accepter de se joindre au projet. L’association belge Mabiki, spécialisée dans les projets littérature jeunesse, s’occupe elle de la traduction. Sans surprise, « Fifi et Patou » peinent à trouver une maison d’édition grand public ce qui ne freine pas Sylvain Kyungu qui décide dès lors de créer sa propre maison d’édition : les Editions Jeanette Kibangu. Le premier livre sort alors en Août 2016.

Aussi longtemps que les lions n’auront pas leur historien, les récits dechasse tourneront toujours à la gloire du chasseur.


Leave a Comment