Share

Togo : l’opposition tient ferme et réunit des milliers de personnes durant trois jours de manifestations contre Faure Gnassingbé


Les opposants dans les rues de Lomé le 6 septembre 2017
Les opposants dans les rues de Lomé le 6 septembre 2017 // DR Facebook Farida Bemba Nabourema

Togo (APN) — L’opposition togolaise réclame toujours le retour à la Constitution de 1992. De l’autre côté, les manifestants veulent aussi le départ de Faure Gnassingbé.

Pour la troisième journée consécutive, ce jeudi 9 novembre, les manifestations anti Gnassingbé ont réuni de nombreux togolais dans les rues. La contestation ne s’amenuise pas. En effet, c’est depuis le mois d’août que la coalition de l’opposition formée de 14 partis, lance chaque semaine des appels à manifester. Ces derniers sont toujours un franc succès, ce qui permet à l’opposition togolaise de maintenir la pression sur le pouvoir.

Ces trois jours de manifestations se sont tenus jusque dans 17 villes différentes du pays. Les revendications sont nombreuses et incluent la limitation des mandats à deux, et la démission sans délai de l’actuel président Faure Gnassingbé.

Le statut quo

Le gouvernement a proposé une modification de la constitution, voulant instaurer les deux mandats. Seul bémol, cette nouvelle constitution ne serait pas rétroactive. En d’autres termes, Gnassingbé qui a déjà dirigé le Togo pendant deux mandats verra son compteur revenir à zéro et pourra encore se présenter pour deux mandats. Une mesure qui ne semble pas faire l’affaire de l’opposition qui ne veut pas que Gnassingbé se présente en 2020.

La situation au Togo semble être dans une impasse et l’opposition ne démord pas. La coalition de l’opposition qui réclame la libération des prisonniers politiques demeure unie. Aussi, les manifestants restent déterminés même après trois mois de mobilisation intense. C’est le cas de Kodjovi, un couturier présent dans les rues de Lomé qui a déclaré à l’AFP : « Nous sommes décidés à en finir avec ce régime qui a trop duré et qui ne veut pas laisser la place à d’autres personnes. Je sortirai chaque fois qu’il y aura une marche. ». La famille Gnassingbé est au pouvoir depuis 50 ans, Faure ayant succédé à son père en 2005.


Leave a Comment