Share

COP23 : hausse inquiétante des émissions mondiales de CO2 en 2017


 

COP23 : En 2017, les émissions mondiales de CO2 connaissent une hausse inquiétante
Après 3 ans de stabilité, les émissions de CO2 repartent à la hausse.

Une étude publiée aujourd’hui pour la semaine de la COP23 annonce une augmentation du taux de CO2 dans l’industrie et combustion d’énergies fossiles. Selon le rapport, bien que 22 pays aient baissé leurs émissions en CO2, 101 autres les ont plutôt augmentés. 

Cet ensemble de dérèglement qui a un impact dévastateur sur le climat fera l’objet d’une analyse particulière lors de la COP23 qui se tient jusqu’au 17 novembre à Bonn en Allemagne. Augmentation de 2% du taux d’émissions de CO2. Les chiffres des émissions du CO2 dans le secteur industriel et de la combustion d’énergie fossile pourraient augmenter de 2% en 2017.

 Après trois années de stabilité, 2017 s’annonce plus compliquée, car comparée à 2016, les émissions de dioxyde de carbone pourraient augmenter malgré les mesures prises lors de la COP22.

À l’aube de la 23e conférence climat de l’ONU, selon une étude publiée en ce jour, le taux d’émissions de CO2 en 2016 variait entre 0,8 et 2,9%. En 2017, ce taux pourrait atteindre un record de 41 milliards de tonnes. Entre 2014 et 2016, les chiffres étaient plus ou moins bons selon Global Carbon Project dans son 12e bilan annuel.

« Le monde n’a donc pas atteint son pic d’émissions, cela montre qu’il faut agir plus fortement. Il faut oublier toute autosatisfaction » déclarent les auteurs de l’étude dans les journaux Nature Climate Change, Environmental Research Letters et Earth System Science Data. Corinne Le Quéré, l’une des auteures de l’étude déclare qu’ »on risque de manquer de temps pour garder les températures en dessous de 2 degrés ».

Baisse d’émission dans 22 pays, Hausse dans 101 autres

Aucun pays africain n’est dans le classement des plus grands émetteurs de CO2. Comme cinq plus grands émetteurs dans l’ordre à l’échelle internationale nous avons la Chine qui génère 28% de gaz à effet de serre, les États-Unis, bien que leurs émissions aient baissé de 0,4%, les pays de l’Union européenne, l’Inde et la Russie.

Bien que le taux d’émissions de CO2 ait baissé dans 22 pays, ils ont augmenté dans 101 autres. Un chiffre plutôt inquiétant vu les décisions et les engagements pris lors de la COP22.

Malgré le développement des énergies renouvelables (14%), elles ne peuvent pas encore avoir un impact considérable sur les émissions mondiales de CO2. La COP23 qui prend fin le 17 novembre tente de trouver des solutions pérennes contre ce phénomène dégradant pour le climat mondial.


Leave a Comment