Share

Gabon : BGFIBank soupçonné d’avoir des liens avec des groupes terroristes


Le groupe BGFIBank actuellement dans la tourmente, soupçonné de financement du terrorisme.

Gabon (Africapostnews) –  La banque gabonaise BGFIBank, premier groupe bancaire de la CEMAC, est au centre d’accusations graves pouvant nuire à son activité. Le groupe est accusé de financer le Hezbollah, un groupe terroriste libanais. Les responsables du groupe s’en défendent.

Dans un récent rapport, l’ONG américaine The Sentry a cité BGFIBank Congo comme le dépositaire de comptes par lesquels transiteraient des opérations suspectes au bénéfice du Hezbollah libanais.

L’ONG appelle les autorités américaines et européennes à prendre des sanctions. Ces sanctions, si elles étaient prises, pourraient nuire gravement à la réputation de la banque et à ses activités dans tous les pays où elle est implantée.

Conscient de la gravité des accusations de l’ONG américaine initiée par Georges Clooney, le Directeur général du groupe BGFIBank a fait le déplacement de Kinshasa pour rencontrer les autorités locales et le régulateur bancaire.

Henri-Claude Oyima, le principal dirigeant de BGFI Bank a décrit à ses interlocuteurs le dispositif de contrôle de son groupe qui utilise notamment, Fircosoft, l’un des outils de référence dans le criblage des listes terroristes au monde.

Il s’est montré rassuré, minimisant au passage les accusations envers son groupe. Pour rappel, BGFIBank RDC est dirigé par le frère du Président congolais Joseph Kabila.


Leave a Comment