Share

Zimbabwe : Robert Mugabe démissionne


Le président Robert Mugabe
Le président Robert Mugabe

Harare (APN) — Sous pression, le président zimbabwéen Robert Mugabe a démissionné a annoncé le président du Parlement zimbabwéen.

Peu après le coup de force de l’armée, la démission du doyen des chefs d’État en Afrique était attendue ce dimanche. En effet, selon plusieurs sources, Robert Mugabe avait accepté de démissionner après avoir négocier plusieurs accords avec l’armée. C’est donc logiquement que son allocution à la nation dimanche était suivie par les citoyens zimbabwéens en particulier et africains en général mais il n’a pas démissionné

La procédure de destitution qui a débuté ce mardi au Parlement s’annonçait agitée. Plein à craquer, le Parlement a du être déplacé au Rainbow Tower Hotel où les débats devaient continuer. L’association des anciens combattants qui a appelé à une manifestation anti Mugabe soutenait l’impeachment. C’était le cas du parti au pouvoir mais aussi de l’opposition. Seulement la démission est intervenue avant la destitution. Après 37 ans au pouvoir, Mugabe rend les armes et remet sa lettre de démission au président du Parlement qui l’a lue sous les acclamations

Dans les rues de Harare, l’agitation bat son plein. Les cris des Zimbabwéens se confondent entre célébrations et protestations. Plusieurs Zimbabwéens réclament déjà une nouvelle élection.

Dans la matinée, Robert Mugabe avait convoqué plusieurs personnalités pour des réunions. Seuls cinés ministres sur dix sept ont effectué le déplacement. Selon Chris Mutsvangwa, aucun membre du cabinet était présent. Emmerson Mnangagwa aurait même refusé de voir Robert Mugabe alors que la veille, l’armée annonçait une rencontre imminente. Le premier aurait sommé à Mugabe de démissionner. Alassane Ouattara qui avait appelé à la démission de Mugabe a été suivi par le président botswanais Ian Khama.


Leave a Comment