Share

Le Gabon va emprunter 148 milliards FCFA pour rembourser des dettes antérieures


Regis Immongault, le ministre gabonais de l'Economie
Regis Immongault, le ministre gabonais de l’Economie

Gabon (Africapostnews) – Le gouvernement gabonais et l’agence française de développement (AFD) ont signé ce 1er décembre une convention de financement pour un prêt de 225 millions d’euros (148 milliards FCFA) destiné à apurer une partie des arriérés intérieurs et extérieurs du Gabon.

Confronté à d’importantes difficultés économiques, le gouvernement gabonais continue de s’endetter pour rembourser ses dettes antérieures. Dernier acte en date, la signature ce 1er décembre d’une convention de financement entre le ministre gabonais de l’Economie Régis Immongault et la directrice régionale de l’AFD pour le Gabon et Sao Tomé Laeticia Dufay en présence de Dominique Renaux, l’ambassadeur de France au Gabon.

Selon le communiqué conjoint du gouvernement gabonais et de l’AFD, ce financement servira à rembourser une partie des arriérés intérieurs et extérieurs du Gabon. Présenté comme un « appui budgétaire global », ce prêt de l’AFD fera l’objet de 3 décaissements de 75 millions d’euros chacun (49 milliards FCFA). Le premier décaissement interviendra avant la fin de cette année tandis que les deux autres interviendront en 2018 et en 2019.

L’AFD précise cependant que les deux derniers décaissements n’interviendront que sur la base des conclusions d’une mission du ministère français de l’économie.

Interrogé par Africapostnews sur cette convention de financement, un ancien cadre du ministère des finances a indiqué qu’il trouvait curieux que l’AFD qui agit comme une banque, prête des sommes aussi importantes pour acquitter des arriérés au lieu de privilégier le financement des projets structurants pour le développement économique.


Leave a Comment