Share

Selon l’OMS, l’Afrique reçoit 42% des faux médicaments dans le monde


Des faux médicaments en Afrique
Une femme vendant des médicaments illégalement sur une place de marché. Crédits : Ouest-France.fr

Afrique santé – Selon une récente étude menée par l’OMS, 42% des faux médicaments dans le monde, seraient envoyés à destination du continent africain.

Selon cette étude, 1500 faux médicaments auraient été détectés, dont 42% sur le sol africain ; probablement une faible proportion de la réalité selon les experts. De plus, le rapport précise que 10% des médicaments envoyés dans des pays en développement seraient soit non conformes aux normes internationales, soit entièrement falsifiés.

La majeure partie des médicaments concernés seraient des antibiotiques et des antipaludéens dont l’entrée sur le continent est généralement financée par les ministères de tutelle des pays africains où le paludisme reste une des principales causes de mortalité.

Il s’agit d’une situation alarmante car l’utilisation de faux médicaments antipaludéens seraient la cause d’environ 116 000 décès en Afrique subsaharienne selon l’Ecole d’hygiène et de médecine tropicale de Londres.

De plus, l’utilisation de faux médicaments peut renforcer la résistance des bactéries et les rendre encore plus agressives. Selon une étude de l’USP (The United States Pharmacopeial Convention), la résistance antimicrobienne pourra causer plus de 10 millions de décès d’ici 2050.


Leave a Comment