Share

Kenya : l’assemblée environnement de l’ONU se réunit à Nairobi autour du thème de la pollution


© un.org

Afrique (APN) – Comme il est de coutume depuis trois ans, une assemblée environnement se tient. Cette année, la capitale du Kenya accueille plusieurs chefs d’Etats autour de la question de la pollution. Programmées par l’ONU, des résolutions importantes concernant la pollution pourraient être mis en application dans les jours à venir. L’assemblée se tiendra à Nairobi, cette semaine pendant trois jours. La pollution tuerait dans le monde 7 millions de personnes chaque année.

Depuis 2016, la pollution se serait accrue. Elle est malsaine et tue de plus en plus de personnes. Selon l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques, rien que la pollution de l’air tuerait plus de 700.000 personnes en Afrique. Elle aurait progressé de 36% entre 1990 et 2013.

Assemblée environnement à Nairobi pour lutter contre la pollution

Plusieurs ministres africains de l’environnement se réunissent ce lundi, et jusqu’à mercredi, à Nairobi pour trouver des actions immédiates en ce qui concerne la protection de la planète. Sous l’appui de l’ONU, ces ministres espèrent trouver des solutions immédiates en ce qui concerne la pollution. En effet, la pollution tue chaque année, près d’une dizaine de millions d’individus dans le monde, ce problème n’est pas exclusivement propre au continent Africain. Plusieurs pays sont confrontés à ce problème de pollution et veulent réduire les déchets qui risqueraient d’envahir la planète.

« Vers une planète sans pollution » c’est le nouveau texte de déclaration de l’ONU qui espère le finaliser afin que cela soit généralisé. Ce texte pourra engager la responsabilité des états membres de l’ONU à lutter contre la limitation des pollutions de la terre avec leurs produits non-biodégradables, leurs produits chimiques et les fumées toxiques. Selon les statistiques de 2015 du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), un décès sur six avait été lié à la pollution dans les pays en voie de développement.

Premier objectif : la réduction des émissions de polluants dans l’air

Un rapport du PNUE estime que plus de 7 millions de décès chaque année seraient liés à la pollution de l’air au travers des émissions industrielles, des foyers de cuisson, des rejets de véhicules etc. La pollution de l’eau, les inhalations de substances chimiques plus précisément cancérigènes, les expositions aux toxines sont également des causes de mortalité. Afin de trouver des solutions à la pollution, le PNUE tient cette assemblée générale dans la capitale Kenyane cette année. Crée en 2012, cette assemblée rassemble les dirigeants mondiaux autour de la question de l’environnement. Ils sont environ 500 personnes qui y participent pour la troisième fois.

Autour des thèmes environnementaux, aussi bien des ministres, des scientifiques ou encore des ONG se réunissent pour lutter contre la dégradation de l’environnement. « Nos océans se remplissent de déchets si rapidement que d’ici 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans les mers » déclare le PNUE dans un communiqué. En ce qui concerne les peintures au plomb, il souhaiterait qu’elles soient interdites. Il explique que « ce serait une étape majeure contre un risque qui nuit chaque année au développement neurologique de 600.000 enfants ». Plusieurs résolutions axées sur les contrôles de la qualité de l’air sortiront de ces trois jours.


Leave a Comment