Share

Benin : Retour sur la visite de la Directrice du FMI Christine Lagarde


© AFP

Bénin (Africapostnews) – Le Bénin recevait il y a quelques jours, Christine Lagarde, directrice du Fond monétaire international, pour une courte visite. L’occasion de discuter de la situation économique du pays. 

En visite officielle au Bénin le 10 décembre 2017 pour une durée de 72 heures, la directrice générale du Fond monétaire internationale (FMI), Christine Lagarde, a rencontré différentes personnalités du gouvernement, y compris le Président de la République Patrice Talon, ainsi que les acteurs du secteur privé et de la société civile.

Une visite très positive

Elle a exprimé sa satisfaction générale en qualifiant sa visite de « très positive ». Mme Lagarde a salué les performances macroéconomiques du Bénin ainsi que les efforts de bonne gouvernance, notamment en matière d’efficacité des dépenses publiques. Toutefois, elle n’a pas manqué d’encourager le gouvernement dans la mise en œuvre de ses engagements socio-économiques pour une croissance plus forte et plus inclusive.

Lors de ses différentes interventions, la directrice du FMI a suggéré des pistes de réformes économiques à mettre en œuvre pour transformer l’économie du Bénin. Il s’agit principalement de :

– La diversification économique : l’économie du Bénin ne peut plus reposer quasi-entièrement sur celle du Nigeria car elle souffre par ricochet des chocs externes qui affectent la performance de cette dernière. Il conviendrait de mettre en place des politiques publiques ainsi que des incitations pour la création de nouveaux secteurs économiques porteurs. La richesse agricole et culturelle peut constituer un levier de développement à condition que les réformes au niveau des infrastructures, de la formation et de l’environnement soient également mises en œuvre.

– L’amélioration du climat d’affaires : l’instauration d’un environnement propice pour le secteur privé aux niveaux administratif, juridique et financier est vitale pour stimuler les entreprises locales et les rendre pérennes. Il faut qu’il règne un climat de confiance afin de faciliter les opportunités de financement aux entreprises.

– La création d’emplois dans de nouveaux secteurs : la diversification économique créera forcément de nouveaux secteurs économiques qui inciteront la création de nouvelles entreprises et attireront de nouveaux investisseurs. La formation d’une main d’œuvre qualifiée est importante pour que la jeunesse bénéficie de ces avantages.


Leave a Comment