Share

Bénin : pour protester contre le retrait du droit de grève, les magistrats entrent en grève !


Reglementation sur les Permis de construire au Benin
Cotonou

Bénin Société (Africapostnews) – L’Union nationale des magistrats du Bénin (UNAMAB) a appelé jeudi ses membres à entamer une grève de cinq jours à partir du 8 janvier. Les magistrats protestent contre une loi interdisant le droit de grève dans certains secteurs, dont le leur : la justice.

« Ne pouvant tolérer un recul démocratique, ni une vassalisation du pouvoir judiciaire et de ses acteurs, l’UNAMAB estime qu’il est urgent de riposter avec vigueur à la liquidation amorcée de la démocratie béninoise acquise de hautes luttes », a-t-elle défendu à travers un communiqué diffusé ce jeudi.

Le Parlement béninois a voté le 28 décembre 2017 une loi controversée qui exclut notamment du droit de grève militaires, gendarmes, policiers, ainsi que le personnel de la santé et de la justice.

Une loi « drastique » pour améliorer la qualité des services publics

Cette loi, qualifiée de « liberticide » par les magistrats de l’UNAMAB, a été défendue jeudi par le ministre de la Justice, Joseph Djogbénou. Pour ce dernier, « L’Etat peut, aux fins de l’intérêt général et des objectifs à valeur constitutionnelle, interdire à des agents déterminés le droit de grève ».

Le Bénin a connu ces derniers mois une série de mouvements sociaux pour protester contre la politique économique du président Patrice Talon. Ce dernier, a lancé de multiples réformes libérales visant à faire face au ralentissement de l’économie. Pour les autorités cette nouvelle mesure constitue un moyen pour mettre fin aux paralysies récurrentes des services publics.


Leave a Comment