Share

L’armée commune de l’Union africaine inaugure sa première base à Douala


Base militaire de l’Union africaine
Des soldats de la FAA

Afrique Sécurité – Le premier ministre camerounais Philémon Yang et le commissaire en charge de la paix et de la sécurité de l’Union africaine ont inauguré vendredi dernier, la base logistique de la Force africaine en attente (FAA) à Douala.

La Force africaine en attente a été créée en 2002 et a pour but d’être le bras militaire de l’UA. Elle s’inscrit à la suite de l’Acte constitutif de l’Union africaine qui donne le droit à l’Union africaine d’intervenir au sein d’un pays membre « en cas de circonstances graves, à savoir les crimes de guerre, les génocides et les crimes contre l’humanité .» (African Union Peace and Security)

La FAA est censée opérer grâce au regroupement de cinq brigades représentant chacune une communauté économique régionale africaine et comprenant un effectif de 20.000 hommes en tout :
la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE),
la Communauté de développement des États de l’Afrique australe (CDAA),
la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC),
la Communauté économique des États d’Afrique de l’ouest,
et l’Union du Maghreb arabe.

Plus d’indépendance pour l’Union africaine

Après quinze ans d’existence et le report de création d’une base pour faute de moyens ; cette dernière va enfin voir le jour à Douala, au Cameroun. La base logistique est scindée en deux sites situés à 15 kilomètres l’un de l’autre.

Le premier site, inauguré vendredi dernier, s’étend sur 10 hectares au sein de la base 201 de l’armée de l’air. Il est rattaché à l’aéroport de Douala et est composé de plusieurs dizaines de bureaux et d’entrepôts afin de stocker les équipements militaires. Le second quant à lui, occupe 15 hectares sur un espace de l’état-major du génie militaire camerounais.

Ces nouvelles installations devraient permettre à l’Union africaine d’acquérir plus d’indépendance en terme d’intervention au sein des Etats membres dans sa mission de maintien de la paix, notamment grâce à des troupes prêtes à opérer en cas de conflits armés ou de situations d’urgence.


Leave a Comment