Share

Congo Brazzaville : le général Dabira, proche de Sassou Nguesso, accusé de tentative de coup d’État


Tentative de putsh au Congo
Le général Norbert Dabira. SOURCE : mediacongo.net

(APN) — Le général Norbert Dabira a été interpellé ce mercredi 10 janvier. Il est détenu en garde à vue à la Direction générale de surveillance du territoire (DGST). Proche du régime présidentiel, il est accusé d’avoir préparé un coup d’État en 2017.

Ancien inspecteur des forces armées congolaises et ex Haut commissaire à la réinsertion des eux-combattants, Norbert Dabira est soupçonné d’avoir fomenté un coup d’État en 2017. L’un de ses avocats a indiqué à RFI que ce dernier entamait sa deuxième nuit en garde à vue. La nouvelle de son arrestation est apparue sur les réseaux sociaux où de nombreuses spéculations émanaient autour de l’identité de l’officier arrêté. Des sources policières ont par la suite confirmé l’arrestation du général proche de Sassou Nguesso.

Âgé de 69 ans et originaire de la même région que le président Denis Sassou Nguesso, il avait déjà été appréhendé par la DGST en décembre dernier. Les services de la DGST sont tombées sur des conversations compromettantes entre Norbert Dabira, présumé cerveau de l’opération et le chef de la garde républicaine. Cette conversation ainsi intercepté avait permis d’avorter un probable coup d’Etat. Seulement, Norbert avait été relâché.

L’arrestation de Norbert Dabira, patron de la Digital Radio Télévision (DRTV), coïncide avec le licenciement du général Nianga Ngatsé Mbouala, commandant de la garde républicaine. Ces deux événements poussent la société civiles congolaises à se poser de nombreuses questions.


Leave a Comment