Share

H&M ferme ses portes en Afrique du Sud


La publicité au cœur de la polémique.

Les conséquences de la publicité jugée raciste de la grande marque de vêtements H&M ont pris une autre ampleur en Afrique du Sud. Des militants du parti de la gauche radicale EFF (Economic Freedom Fighters) ont fait irruption dans une des boutiques de l’enseigne pour exprimer leur colère suite à la vente avortée du Tshirt « The coolest Monkey in the Jungle ».

« Coolest Monkey in the Jungle » ou comment H&M s’est mis dans de sales draps

Mannequins et vêtement jetés au sol, vitrines brisées, etc., tels sont les conséquences de la lourde faute de communication de H&M en Afrique du Sud. En effet, ce samedi 13 janvier, plusieurs militants d’EFF se sont rassemblés devant les boutiques de la grande enseigne suédoise pour protester contre la publicité raciste qui a provoqué un tollé sur la toile. En effet, quelques jours plus tôt, H&M ont fait la promotion d’un pull pour garçons. Seulement, ce pull qui était porté par un petit garçon noir avait l’inscription « Coolest monkey in the jungle ». Il va sans dire que cette animalisation de ce petit enfant noir allait causer un problème à la marque.

La publicité n’est évidemment pas passée inaperçue provoquant une énième vague de colère dans une communauté qui commence à s’interroger sur les « erreurs » racistes des grandes marques qui ressemblent plus à des coups marketing. Des célébrités bien connues telles que Nicky Minaj ou encore The Weeknd ont décidé de mettre fin à leur actuelle collaboration avec la grande marque suédoise. La marque s’est évidemment excusée, mais le mal était déjà fait. Elle a donc décidé de fermer ses 17 magasins du pays jusqu’à nouvel ordre.

La réaction très radicale du parti d’opposition EFF

« Personne n’est autorisé à se servir de la couleur de la peau pour humilier les gens. Toute entreprise ou toute personne qui soutient le racisme doit savoir que nous ne lui laisserons pas de répit. Cette année nous allons nous battre frontalement contre le racisme ».

Voici comment s’exprimer Julias Malema en soutien à ses militants. Le vice-président du parti, Floyd Shivambu est allé jusqu’à demander que la marque quitte le territoire sud-africain pour de bon.

Il réclame une fermeture définitive et non temporaire. La réaction du dit parti peut sembler exagérée si on ne tient pas compte du contexte historique très lourd d’un pays qui vit encore avec les traumatismes de son passé.

Surtout que H&M n’en est pas à son coup d’essai en Afrique du Sud. Lors de l’inauguration en 2015 de ses magasins de Capetown et Sandton, il n’y avait aucun mannequin noir pour représenter la diversité culturelle et ethnique de l’Afrique du Sud. La marque avait même enfoncé le clou en justifiant qu’elle souhaitait montrer une image « positive » de la marque.


Leave a Comment