Share

Nigéria : trois personnels de santé décèdent de la fièvre de Lassa après avoir soigné un patient


Source : rfi.fr

Nigéria santé – Deux médecins et une infirmière sont décédés dans un hôpital de l’État d’Ebonyi après s’être occupé d’un patient atteint de la fièvre de Lassa.

L’Organisation mondiale de la Santé définit la fièvre de Lassa comme une fièvre hémorragique virale aiguë d’une durée d’une à quatre semaines. Le virus qui sévit principalement en Afrique occidentale, peut se transmettre à l’Homme via des aliments ou articles ménagers contaminés mais aussi à travers l’urine ou les excréments de rongeurs. Enfin, l’OMS précise également que « la transmission interhumaine et en laboratoire se produit également, en particulier dans les hôpitaux où les mesures de prévention et de lutte anti-infectieuse laissent à désirer ».

C’est probablement ce qui s’est produit dans le cas présent. Selon les autorités sanitaires de l’État d’Ebonyi, le patient reçu et contaminé par la fièvre de Lassa aurait été reçu et soigné par deux médecins et une infirmière de l’hôpital qui eux, n’ont malheureusement pas survécu au virus.

Le Centre nigérian de contrôle des maladies a annoncé dimanche dernier le début d’une épidémie dans la région. Les représentants du Centre ont également rappelé qu’un vaccin préventif existe contre la fièvre de Lassa.

De plus, les personnes ayant côtoyé les membres du personnel décédés sont désormais sous surveillance afin d’éviter de nouveaux décès ainsi que la propagation du virus.

Il faut rappeler que la fièvre de Lassa sévit dans cette région d’Afrique. En 2015, 200 cas avaient été recensés ainsi qu’une centaine de décès. En janvier 2016, 44 personnes ont trouvé la mort à l’hôpital d’Abuja à cause du virus.


Leave a Comment