Share

Nigeria – Fièvre de Lassa : l’État d’Ebonyi annonce la fermeture des écoles à cause de l’épidémie


La fièvre de Lassa touche le Nigeria
Une élève à l’école primaire publique de Tchaourou centre durant une séance d’information sur la Fièvre Lassa (Photo: UNICEF Bénin)

(APN) – Les autorités de l’État d’Ebonyi au Nigeria ont décidé de la fermeture des écoles jusqu’au 26 janvier. Cette mesure aurait été prise afin d’endiguer la propagation de la fièvre de Lassa qui touche actuellement la région.

La fièvre de Lassa touche actuellement l’État d’Ebonyi situé au sud est du Nigeria. La mort de trois personnels de santé, contaminés eux-mêmes après avoir soigné un malade a sonné comme une alerte. Le professeur John Eke, Commissaire chargé de l’Éducation dans l’État d’Ebonyi a pris la décision de fermer les écoles afin de stopper la propagation de cette maladie contagieuse. Il a précisé que cette décision est motivée par le fait qu’une mère dont les enfants fréquentent une école dans la région a été testée positive à la maladie.

« Nous pensons que l’un des meilleurs moyens de gérer cette situation est de fermer nos écoles jusqu’à quand nous aurons l’assurance que nos élèves sont en sécurité » a-t-il dit. « Les écoles seront fermées pendant sept jours de cours afin de nous permettre d’observer le problème et nous demandons aux parents, aux tuteurs et aux personnels d’établissements scolaires, de respecter les directives. »

Les symptômes de la fièvre de Lassa

La fièvre de Lassa doit son nom à un village nigérian où le virus a été découvert en 1969. Cette fièvre hémorragique est transmise à l’homme par des rats infectés que certains consomment, ou par des aliments qui ont été en contact avec l’urine ou les matières fécales d’un rat contaminé. La contamination peut aussi s’effectuer en rentrant en contact avec une personne infectée. La maladie s’accompagne régulièrement des symptômes suivants : fièvre, nausées, maux de tête, maux de gorge, diarrhée, vomissements, maux de ventre et saignements buccaux.

Cette fièvre a déjà fait de nombreuses victimes dans ce pays d’Afrique de l’ouest. Selon le centre nigérian de contrôle des maladies, en 2015, on recense 200 cas de fièvre de Lassa pour une centaine de décès. En 2016 et en 2017, on compte respectivement 101 et 80 morts de la même maladie.


Leave a Comment