Share

Cyril Ramaphosa et Christine Lagarde discutent de l’avenir économique de l’Afrique du Sud à Davos


Cyril Ramaphosa et Christine Lagarde
Cyril Ramaphosa et Christine Lagarde

Afrique du Sud (Africapostnews) – La présidente du FMI, Christine Lagarde, a rencontré ce mardi à Washigton le vice-président sud-africain Cyril Ramaphosa et successeur désigné du Président Jacob Zuma. En marge du Forum économique mondial de Davos qui réunit les grands décideurs et les leaders du monde, Christine Lagarde a reconnu que l’Afrique du Sud faisait face à des défis structurels.
La rencontre entre Christine Lagarde et Cyril Ramaphosa intervient un jour après que le Fonds monétaire international (FMI) a réduit ses prévisions de croissance pour l’Afrique du Sud pour les deux prochaines années en raison de l’incertitude politique.
« Nous avons convenu que les défis structurels de longue date continuent de peser sur la croissance en Afrique du Sud. Des réformes audacieuses et opportunes sont nécessaires pour créer des emplois et réduire les inégalités » a déclaré Christine Lagarde.

Cyril Ramaphosa, élu président du Congrès national africain (ANC) au pouvoir en décembre 2017 est amené à remplacer le président Jacob Zuma en 2019, et peut-être plus tôt si les tractations politiques en cours au sein de l’ANC aboutissent à son départ anticipé.
Cyril Ramaphosa a dit vouloir imposer un changement dans le style de gouvernance de l’administration en proie à de nombreux scandale de corruption.
Les entreprises sud-africaines ont exhorté Cyril Ramaphosa et les dirigeants nouvellement élus de l’ANC à introduire rapidement des réformes qui rétabliraient la confiance des investisseurs et inverseraient le déclin de l’économie.
La monnaie sud-africaine, le rand, a bondi depuis que Cyril Ramaphosa a pris les rênes de l’ANC.


Leave a Comment