Share

Le Mansourasaurus, une nouvelle espèce de dinosaure découverte en Égypte


Illustration du Mansourasaurus sur une plage au Nord de l’Égypte pendant la période du Crétacé | crédits : Andrew McAfee

Sciences Égypte – Une nouvelle espèce de dinosaure a été découverte par une équipe de paléontologues égyptiens de l’Université de Mansoura dans le sud-ouest du pays. Ce nouveau dinosaure, baptisé Mansourasaurus shahinae gen, pourrait aider à développer de nouvelles théories et expliquer certains mystères de cette période de notre Histoire.

C’est une étude publiée ce mardi 30 janvier qui a révélé l’information : le squelette complet d’une nouvelle espèce de dinosaure a été découverte en Égypte. Les fouilles réalisés par des chercheurs et étudiants en paléontologie dans l’oasis de Dakhla, au sud-ouest du pays, ont permis de recueillir les nombreux ossements du fossile.

Le Mansourasaurus, le dernier dinosaure du Crétacé supérieur ?

Découverts en 2013, la reconstitution des ossements ont conduit à la collaboration des plusieurs scientifiques afin de définir à quelle espèce ce fossile appartenait. Le résultat de ce travail commun a fait l’objet d’une étude publiée ce mardi 30 janvier dans Nature Ecology and Evolution. L’opération fructueuse a permis de mettre au jour une multitude d’os, dont ceux du crâne, de la mâchoire inférieure, des vertèbres ainsi que des morceaux des plaques osseuses qui renforçaient la peau Mansourasaurus.

Si la communauté scientifique se réjouit autant de cette découverte, c’est parce qu’elle représente une avancée significative dans la reconstitution de l’Histoire. En effet, le Mansourasaurus aurait vécu entre l’Afrique et l’Europe il y a environ 80 à 60 millions d’années. Cela correspond à la période du Crétacé supérieur, soit peu avant la disparition des dinosaures. Des études approfondies pourront être menées afin de mieux comprendre les évènements de cette période dont on sait peu de choses. Cette découverte pourrait par ailleurs dessiner une carte approximative des déplacements des dinosaures entre les deux continents.

Le paléontologue Eric Gorscak penche pour l’hypothèse selon laquelle des connexions terrestres existaient entre l’Afrique et les autres continents de l’époque. Il n’exclut cependant pas l’option contraire selon laquelle elle aurait été isolée. Il indique également que le Mansourasaurus est le fossile « le plus complet découvert en Afrique, datant de la fin du Crétacé ». Selon lui, il s’agit d’une « nouvelle espèce clé de dinosaure, et une découverte considérable pour la paléontologie égyptienne et africaine ».


Leave a Comment