Share

Afrique du Sud : Zuma bientôt condamné pour corruption dans un contrat d’armement avec Thales ?


Jacob Zuma sous le coup de poursuites judiciaires dans une affaire de corruption avec la société française Thales

Justice Afrique du Sud – Le Procureur Général, Shaun Abrahams, a annoncé que l’ancien président Jaco Zuma était sous le coup de poursuites judiciaires, notamment dans le cadre d’un contrat d’armement en 1999. Également impliquée, la filiale sud-africaine de la société française Thales sera aussi poursuivie.

L’ancien président semble ne pas pouvoir trouver de répit après son éviction de la plus haute fonction en février dernier. En effet, le Ministère Public sud-africain a annoncé ce vendredi 16 mars qu’un procès sur des accusations de corruption concernant Jacob Zuma allait se tenir. Ces allégations de pots-de-vin font référence à un contrat d’armement entre l’Afrique du Sud et la société française Thales.

Une épée de Damoclès vielle de 20 ans

L’affaire remonte à 1999 lorsque la société Thomson CSF, devenue Thales, sécurise une partie d’un contrat de vente d’armes. Ce contrat colossal d’un montant de 4,5 milliards d’euros a permis à Thales d’obtenir une partie du marché. Elle a ainsi pu fournir les équipements informatiques pour deux corvettes de la marine. Ce juteux contrat leur a ainsi rapporté la somme de 180 millions d’euros. Et cela grâce à l’intervention de Zuma, alors vice-président de l’Afrique du Sud. Selon les éléments du dossier, entre 1999 et 2000, Zuma aurait reçu la près de 66.000 euros pour protéger et pérenniser les intérêts de la société française en Afrique du Sud. Ajay Sooklal, ancien avocat de Thomson CSF, affirme que les présidents français Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy auraient fait pression pour étouffer l’affaire.

Longtemps repoussé, notamment depuis l’élection à la présidence de Zuma en 2009, le procès devrait se tenir prochainement. Jacob Zuma et Thales comparaitront ensemble devant le Tribunal. Alliance Démocratique (DA), le principal parti d’opposition, s’est réjoui de l’annonce du parquet. « Il y a des chances que les poursuites judiciaires contre Zuma aboutissent (…) Un procès me semble la voie la plus adéquate pour régler cette affaire » », a indiqué le Procureur Général.


Leave a Comment