Share

Guinée : les femmes de l’opposition empêchées de manifester devant le ministère de la Justice


© Africaguinee

Politique Guinée (Africapostnews) – La manifestation des femmes de l’opposition prévue devant le ministère de la Justice s’est vue empêché par la police, mercredi.

Les élections locales organisées en février dernier ont officiellement donné vainqueur le parti d’Alpha Condé. L’opposition, elle, conteste ses résultats et en demande la révision.

C’est en vue de réclamer justice que les femmes de l’opposition se sont donné rendez-vous devant le ministère de la Justice, hier, mercredi. En effet, les dernières manifestations politiques de l’opposition ont donné lieu à des violences et se sont soldées par une douzaine de morts. Morts, que le principal parti d’opposition, l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), de Cellou Dalein Diallo, impute au gouvernement. Mais, le sit-in n’aura finalement pas eu lieu. La police a en effet été déployée sur place et dans les alentours. Un barrage policier était présent aux abords du ministère, rendant l’accès aux manifestantes impossible. Elles n’auront pas pu, non plus, remettre comme prévu, un courrier au garde des Sceaux guinéen.

Toutefois, elles considèrent comme une victoire la mise en place de ce dispositif. « C’est déjà un succès pour nous puisque le gouvernement a mobilisé tout cet arsenal pour nous attendre en paralysant le quartier administratif », a estimé Bah Maïmouna Diallo, présidente nationale des femmes de l’UFDG, à l’origine du sit-in. Elle confie n’avoir aucune intention de s’arrêter tant qu' »elles n’obtiendront pas justice pour leurs morts. »


Leave a Comment