Share

Togo : le dialogue est sur le point de reprendre


Faure Gnassingbe
Faure Gnassingbe © ISSOUF SANOGO / AFP

(APN) – Il a été suspendu le 23 février compte tenu de l’agenda du facilitateur, le président ghanéen Nana Akufo. Les discussions entre les deux parties ont repris et on annonce l’arrivée du président du Ghana la semaine prochaine.

Le dialogue difficile au Togo amorce sa nouvelle phase. Les pourparlers entre la majorité et la coalition de l’opposition ont marqué un arrêt depuis le 23 février. Officiellement, on évoque l’agenda chargé du président ghanéen, facilitateur de ce dialogue. Cependant, les désaccords entre les deux camps ne sont un secret pour personne.

La coalition de l’opposition durant une conférence de presse avait annoncé la couleur en s’opposant radicalement à une future candidature de Faure Gnassingbé. De plus, les parties prenantes ne sont pas d’accord sur la date des prochaines échéances électorales. De ce fait, les négociations étaient au point mort. Il faut dire que sur ces sujets, chacun reste ferme et personne ne pense faire de compromis.

La communauté internationale fait pression

Face au fait, la communauté internationale fait pression. Dans un communiqué publié ce lundi, les Nations unies, l’Union européenne et plusieurs ambassades ont invité le pouvoir et l’opposition « à dépasser leur position de principe ». Le communiqué appelle les protagonistes à « s’engager sans délai, dans l’intérêt de tous les Togolais, […] afin de parvenir à un accord sur les réformes ».

Le facilitateur éprouverait des difficultés quant à faire entendre raison aux acteurs du dialogue. La suite des échanges ne paraît donc pas évidente ; l’incertitude règne toujours quant à l’issu de ce dialogue. Depuis près de 8 mois, l’opposition togolais réunit de milliers de personnes dans les rues. Ces derniers réclament le retour à la Constitution de 1992 et les plus extrémistes demandent la démission immédiate du président Faure Gnassingbé. Une trêve a été conclue durant la période du dialogue mais les manifestations pourraient recommencer si le peuple se sent lésé par rapport aux décisions qui seront prises.


Leave a Comment