Share

Afrique: la mauvaise utilisation des antibiotiques accroît la résistance des patients et augmente le taux de mortalité


La mauvaise utilisation des antibiotiques pourrait augmenter la mortalité en Afrique.
La mauvaise utilisation des antibiotiques pourrait augmenter la mortalité en Afrique.
SOURCE: SCIENCESETAVENIR.FR

(APN) – Les résultats d’une étude menée au Niger entre 2007 et 2016 a révélé que les africains sont de plus en plus résistants aux antibiotiques.

Selon les chercheurs, le continent africain fait face à une croissance importante de résistance aux antibiotiques.

« De plus en plus de patients meurent à cause d’antibiotiques inefficaces. Toute la population, y compris les professionnels de la santé, doit prendre conscience de ce problème et rationaliser l’utilisation des antibiotiques pour prévenir la propagation de ces bactéries [résistantes aux antibiotiques] » déclare Céline Langendorf de Médecins Sans Frontières (MSF).

L’étude révèle que ce phénomène provient principalement d’une mauvaise utilisation des antibiotiques. En effet, les professionnels de santé auraient tendance à traiter les infections en se basant sur les symptômes apparents plutôt qu’en utilisant des outils de diagnostic de confirmation.

À cause de cela, les patients sont plus résistants aux antibiotiques et ont besoin d’antibiotiques de seconde intention. Malheureusement, ces derniers sont plus coûteux et donc moins accessibles à tous, ce qui entraînera une hausse de la mortalité sur le long terme.

Les chercheurs appellent donc à une réaction rapide des milieux politique et médical afin de réguler l’utilisation des antibiotiques grâce à des campagnes de communication et des programmes de formation aux professionnels de santé.

Source: SciDevNet https://www.scidev.net/afrique-sub-saharienne/maladie/actualites/resistance-antibiotique-niger.htm


Leave a Comment