Share

L’Inde va ouvrir 18 nouvelles ambassades en Afrique


L'Inde veut renforcer sa présence en Afrique
Le Premier ministre indien lors du forum de Davos le 23 janvier. Source : La Croix

(APN) – Le gouvernement indien a annoncé l’ouverture de dix-huit nouvelles ambassades dans le continent africain. Le pays asiatique souhaiterait renforcer sa coopération avec le continent.

Le continent africain est vu comme une terre d’opportunités. De nombreuses puissances mondiales entendent profiter de celles-ci. Ainsi, la Chine occupe désormais une place de choix dans les négociations avec l’Afrique. La récente décision du président béninois Patrice Talon en est la parfaite illustration. Ce dernier a fait le choix de retirer Bolloré et Pétrolin, société de son compatriote béninois Samuel Dossou, d’un important chantier ferroviaire, pour privilégier le partenaire chinois.

Cette influence grandissante de la Chine fait grincer des dents du côté de l’occident, notamment des États-Unis. La dernière tournée du désormais ex-secrétaire d’État, Rex Tillerson est un bon exemple. Dans une conférence de presse, il avait mis en garde contre les prêts que l’État chinois accorde aux pays africains. Tous les coups semblent permis afin de gagner du terrain et de préserver ses intérêts économiques.

L’Inde veut rattraper son retard sur la Chine

Conscient de cette nouvelle donne, les autorités indiennes ont annoncé l’installation de dix-huit nouvelles ambassades en Afrique. L’installation de ces représentations diplomatiques devrait être effective d’ici 2021. Ce rapprochement serait un pas du second pays le plus peuplé au monde, pour de rattraper son retard sur son voisin chinois, concernant la conquête du marché africain.

Les dix-huit pays concernés sont éparpillés dans diverses régions du continent. Il s’agit entre autres du Cameroun, du Congo, de la Guinée équatoriale, du Sao Tomé-et-Principe et du Tchad en Afrique centrale. Le Burkina-Faso, le Cap-Vert, la Guinée, la Guinée Bissau, la Mauritanie, le Togo, le Liberia et la Sierra-Leonne en Afrique de l’ouest. On compte aussi le Rwanda, Djibouti, l’Érythée, la Somalie en Afrique de l’est et le Swaziland en Afrique australe. À ces pays s’ajoutent les 29 ambassades déjà présentes sur le continent de 54 pays.

L’influence indienne en progression

« L’ouverture de ces nouvelles ambassades permettra de renforcer la coopération économique entre l’Inde et l’Afrique et de consolider les liens avec la diaspora indienne établie dans les pays africains », indique le communiqué du gouvernement indien. Pour rattraper aussi sa présence sur le continent, l’Inde compte sur sa diaspora riche de 2,5 millions d’individus et économiquement actives sur le continent.

L’influence indienne en Afrique n’est pas à la hauteur des États-Unis, de la France et de la Chine. Néanmoins, elle est en forte croissance et sera en nette progression d’après les prévisions. La Tribune Afrique indique que les échanges commerciaux sont passés de 11,9 milliards de dollars en 2005-2006 à 56,7 milliards de dollars en 2015-2016. On devrait atteindre la barre des 100 milliards de dollars en 2018.


Leave a Comment