Share

Égypte : le rédacteur en chef d’un média indépendant condamné à 15 jours de détention


Adel Sabry, qui dirige le média indépendant Masr al-Arabia, a été condamné à 15 jours de détention. | Crédits : Masr al-Arabia

Justice Égypte – Adel Sabry, le rédacteur en chef du web média Masr al-Arabia, a été condamné ce jeudi 5 avril à 15 jours de détention. Cela fait suite à la publication d’une information jugée « erronée » par le Parquet.

Après les dernières présidentielles égyptiennes, le New York Times a publié un article ensuite repris par Masr al-Arabia. L’article en cause pointait des irrégularités pendant les élections que le président sortant al-Sisi a remporté. En reprenant cet article qualifié de « fake news », le web média Masr al-Arabia a été condamné par un conseil suprême de l’audiovisuel à une amende de 2.800 dollars.

Une chasse aux médias indépendants ?

Deux jours à peine après cette injonction, la police a effectué une perquisition dans les locaux du web média, affirmant qu’ils ne disposaient pas de licence média. Une perquisition qui s’est terminée par la fermeture des locaux et l’arrestation du rédacteur en chef, Adel Sabry, pour des raisons de sécurité nationale. En effet, il est accusé d’appartenir à un groupe terroriste, de diffuser des informations erronées et d’inciter à troubler l’ordre public.

Adel Sabry a comparu devant un juge du district de Dokki, au Caire, ce jeudi 5 avril; ce dernier a prononcé un ordre de détention pendant l’enquête de la police. Adel Sabry, qui réfute les accusations, sera détenu pendant 15 jours.

Masr al-Arabia n’est pas le seul média qui s’est vu interdit de publication. En effet, depuis quelques mois, l’accès à près de 500 médias en ligne a été bloqué en Égypte. Néanmoins, certains restent accessibles via des réseaux alternatifs.


Leave a Comment