Des partisans de Jean Ping réclament le départ d’Ali Bongo le jour de l’ouverture de la CAN 2017


Un groupe de jeunes gabonais a perturbé la circulation au PK5, sur l’une des artères les plus fréquentées de Libreville, la capitale gabonais.

Les opposants, partisans de l’opposant Jean Ping dont on disait qu’il prêterait serment ce 14 janvier, ont chanté des slogans hostiles à Ali Bongo et clamés « Jean Ping, Président ».

Les forces de police gabonaises qui n’étaient pas très loin sont intervenues pour les disperser.

La cérémonie d’ouverture de la CAN 2017 s’est tenue à Libreville dans un stade quasiment vide. Des opposants avaient appelé au boycott de la compétition.


Leave a Comment